Histoire

Une autre vision de l’économie

La notion d’économie sociale est née et a pris de l’importance à la fin du XIXe siècle pendant l’essor du capitalisme industriel où les structures d’entraide se sont multipliées. Leur but était de guider la production des biens et des services à partir des besoins de tous, et d’appliquer aux activités économiques des principes démocratiques.

C’est à cette époque que sont donc lancées les bases de trois grandes structures actuelles, les associations, les coopératives et les mutuelles, que l’on englobera à partir des années 1980 dans le terme d’organismes de l’économie sociale.

Dans les années 1970, avec la crise qui a succédé à la croissance des Trente Glorieuses, on parle d’économie solidaire pour désigner la multitude d’initiatives apparues pour répondre aux nouveaux besoins de la société.
Elle est considérée comme une forme émergente de l’économie sociale, dont elle partage les principes, mais elle est surtout axée « vers les initiatives de développement local, de réinsertion et de lutte contre l’exclusion » (source : CEGES).

Ainsi, une structure de l’économie solidaire se définit avant tout par son activité que par sa forme juridique.

 

Un secteur économique structuré

Après plus de trente années d’efforts fédérateurs, en partant des Groupements Régionaux de la Coopération qui ont vu le jour dans les années 60, jusqu’aux actuelles Chambres Régionales, l’économie sociale est devenue un paramètre incontournable de la vie économique.

  • 1980 ⇒ Ecriture de la Charte de l’Economie Sociale et solidaire en France, qui énonce ses principes et valeurs
  • 1981 ⇒ Création de la Délégation Interministérielle à l’Economie Sociale
  • 2000 ⇒ Création d’un secrétariat d’Etat à l’Economie Sociale
  • 2001 ⇒ Constitution du CEGES (Conseil des Entreprises, employeurs et groupements de l’Economie Sociale, promulgation de la Charte Européenne de l’Economie Sociale
  • 2004 ⇒ Création du CNCRES (Conseil National des Chambre Régionale de l’Economie Sociale), association qui regroupe les 24 CRES(S) de France.
  • 2006 ⇒ Création du Conseil Supérieur de l’Economie Sociale, instance consultative instituée par décret, chargé d’assurer la concertation entre les pouvoirs publics et les différents secteurs de l’économie sociale.

 

Présents dans de nombreux secteurs d’activités

L’ensemble des foyers français côtoie une entreprise de l’Economie Sociale, en effet, les coopératives, mutuelles et associations forment un robuste tissu de compétences et de performances dans l’ensemble des champs d’activité.

 

On peut citer :

  • l’environnement,
  • l’agriculture,
  • la production,
  • la consommation,
  • les banques et assurances,
  • le logement,
  • la santé,
  • la formation,
  • l’éducation,
  • l’insertion,
  • les services à la personne
  • la culture,
  • les loisirs et le sport.

histoire_creshn_2

histoire_creshn_1